Offre d'emploi Médecin coordonnateur EHPAD – USLD - Centre d'Accueil et de Soins Hospitaliers CASH

Offre d'emploi

Offre d'emploi Médecin coordonnateur EHPAD – USLD - Centre d'Accueil et de Soins Hospitaliers CASH

Annonce déposée le mardi 13 décembre 2016 à 11h13

Etablissement

Centre d'Accueil et de Soins Hospitaliers CASH
403, avenue de la République
92014 Nanterre

Photo de Centre d'Accueil et de Soins Hospitaliers CASH

Site géographique de l'offre

Centre d'Accueil et de Soins Hospitaliers CASH
403, avenue de la République
92014 Nanterre
Visiter le site de l'établissement

Détail de l'offre

Poste proposé
Médecin coordonnateur EHPAD – USLD
Contrat(s)
PH temps plein;Praticien contractuel
Descriptif

PRESENTATION DE L’ETABLISSEMENT
Etablissement doté d’une double fonction sanitaire et sociale, le CASH de Nanterre remplit une triple mission :
-une mission de service public hospitalier au sein de l’hôpital Max Fourestier 244 lits et places dont 146 lits de MCO ;
- une mission d’accueil, d’hébergement et de réinsertion des personnes sans abri, orientées par le Préfet de Police de Paris ;
-et enfin, une mission d’accueil des personnes âgées répartie entre le social et le sanitaire (248 lits d’EPHAD et d’USLD).

Dotée 108 lits d’EHPAD, de 40 lits d’USLD et de 30 lits d’UGA, le pôle gériatrie du CASH de Nanterre s’intègre dans un plateau hospitalier proposant une offre de soins diversifiée :
 Un service d’accueil des urgences médicales, obstétricales et psychiatriques (37.163 patients en 2015 pour une moyenne de 112 passages par jour) ;
 Des médecines de spécialité : médecine interne (20 places), diabétologie (27 places), cardiologie (21 lits), USIC (6 lits), USC (6 lits), urgences (4 lits), HDJ (5 lits).
 59 lits de psychiatrie
 39 places de SSR
 un vaste pôle de consultations externes et d’explorations doté de compétences très diversifiées, qui a réalisé 108 810 consultations en 2015.
 Un plateau technique complet : pharmacie, une unité de stérilisation centrale, laboratoire d’analyses médicales (l’activité d’anatomo-pathologie est externalisée), service d’imagerie doté d’un scanner, IRM co-utilisée sur le site de l’hôpital Louis Mourier (AP-HP) et bloc central.

PRESENTATION des structures EHPAD et USLD
L’USLD et l’EPHAD du CASH de Nanterre sont localisés dans un bâtiment récemment rénové afin de développer une cohérence entre les activités et une mutualisation des ressources : plateau de rééducation, animations, fonctions transversales et équipes médicales.

Le regroupement de ces deux structures dans un bâtiment attenant au pôle hospitalier permet aux patients et aux résidents de bénéficier de l’accès facilité à un plateau technique médico-technique et à des équipes médicales spécialisées.

POSITIONNEMENT
Au sein du pôle gériatrie du CASH placé sous la responsabilité du Docteur Siam FENNI, chef de pôle, le coordonnateur EHPAD-USLD assure, en veillant à l’application des règles éthiques et déontologiques, la qualité de la prise en charge gérontologique en favorisant une intervention coordonnée des professionnels et adaptée aux besoins des résidents.
Le coordonnateur médical EHPAD-USLD coordonne l’intervention des professionnels des deux équipes :
-EHPAD : 1.3 ETP médicaux et 133.5 ETP non médicaux
-USLD : 1 ETP médical et 33.5 ETP non médicaux

Il joue un rôle d’interface important auprès de la direction de l’établissement et des tutelles.
MISSIONS
Conformément au cadre réglementaire posé par l’article D. 312-158 du Code de l’action sociale et des familles, le médecin coordonnateur est charger des missions suivantes :

• Pilotage stratégique de l’EHPAD/USLD et coordination des soins

- Evaluation, suivi et réactualisation du projet de soin en cohérence avec les objectifs définis lors de la convention pluriannuelle et le projet d’établissement. Le projet de soin précise :
 les modalités d’accueil
 l’organisation des soins et des aides apportés aux résidents assurant permanence et continuité des soins.
 la prise en compte des grands thèmes gérontologiques, les axes de prévention médicale, les protocoles de prise en charge des aides et soins spécifiques (nutrition, hydratation, continence, prévention des chutes, démence, douleurs, escarres, moindre recours aux contentions, fin de vie…)
 la prise en compte des règles générales d’hygiène et des risques (notamment l’iatrogénie médicamenteuse)
 les projets de soins individuels
 la formation des intervenants

-Contribution auprès des professionnels de santé exerçant dans l’établissement à la bonne adaptation aux impératifs gériatriques des prescriptions de médicaments et des produits et prestations inscrits sur la liste mentionnée à l’article L. 165-1 du code de la sécurité sociale. À cette fin, le coordonnateur médical élabore une liste, par classes, des médicaments à utiliser préférentiellement, en collaboration avec les médecins traitants des résidents, et, le cas échéant, avec la pharmacie à usage intérieur.

• Gestion de la qualité et gestion des risques

-Mise en œuvre de la démarche d’amélioration continue de la qualité́ et de la sécurité́ des soins ;
-Identification des risques éventuels pour la santé publique et mise en œuvre des mesures utiles à la prévention, à la surveillance et à la prise en charge de ces risques ;
- Diffusion des bonnes pratiques gériatriques, y compris en cas de risques sanitaires exceptionnels, formulation de recommandations et contribution à l’évaluation de la qualité des soins ; A cet effet, le coordonnateur médical est chargé de l’élaboration et du suivi des procédures et protocoles ;
-Contribution à la mise en place et au suivi des revues de morbi-mortalité ;
-Participation à l’évaluation de la qualité́ des prestations de soins du service ;
-Participation à la politique institutionnelle de gestion des risques et à la certification de l’établissement ;
-Gestion des relations avec les usagers.


• Animation des équipes médicale, soignante et administrative et coordination des professionnels de santé intervenant au sein de l’EHPAD et de l’USLD

- Organisation et animation médicale de l’équipe soignante ;
- Coordination des médecins pour la tenue des dossiers médicaux ;
- Coordination des intervenants para médicaux pour la tenue du dossier et des soins ;
-Contribution à la mise en œuvre d’une politique de formation et participation aux actions d’information des professionnels de santé exerçant dans l’établissement.

• Rédaction de documents institutionnels : dossier médical et rapport d’activité annuel

Le médecin coordonnateur :

-Élabore un dossier type de soins ;
-Établit, avec le concours de l’équipe soignante, un rapport annuel d’activité médicale qu’il signe conjointement avec le directeur de l’établissement. Ce rapport retrace notamment
 les modalités de la prise en charge ;
 les actions entreprises pour améliorer la qualité de la prise en charge, l’évaluation des pratiques de soins, l’analyse des actes médicaux et para-médicaux ;
 les recommandations concernant les besoins prioritaires ;
 les évolutions dans la situation des résidents : dépendance, pathologies, registre des chutes, contentions, fiches d’évènements indésirables concernant plus particulièrement la santé.

Le rapport annuel d’activité est soumis pour avis à la commission de coordination gériatrique mentionnée qui peut émettre à cette occasion des recommandations concernant l’amélioration de la prise en charge et la coordination des soins.

• Evaluation et suivi des résidents

- En ce qui concerne l’évaluation
Le médecin coordonnateur est responsable de l’évaluation puis du classement des résidents selon leur niveau de dépendance selon les modalités des grilles AGGIR, PATHOS, mais aussi en fonction - des tests cognitifs (équilibre, risques de chute - nutrition et hydratation - échelle de douleur - évaluation des troubles du comportement - Risques d’escarres).

-En ce qui concerne les admissions
Le médecin coordonnateur donne un avis sur les admissions en veillant notamment à la compatibilité de leur état de santé avec les capacités de soins de l’institution ;

-En ce qui concerne les hospitalisations
Le médecin coordonnateur représente le lien entre les services hospitaliers et les structures USLD et EHPAD. Il prépare également le retour du résident dans la structure (rencontre avec les équipes hospitalières, réévaluation des besoins de la personne…)

-En ce qui concerne les prescriptions
Le médecin coordonnateur réalise des prescriptions médicales pour les résidents en cas de situation d’urgence ou de risques vitaux ainsi que lors de la survenue de risques exceptionnels ou collectifs nécessitant une organisation adaptée des soins.



• Participation à la coopération entre établissements de santé, réseaux et professionnels libéraux

Le médecin coordonnateur :
-donne un avis sur le contenu et participe à la mise en œuvre des conventions conclues avec d’autres établissements au titre de la continuité des soins ainsi que sur le contenu et la mise en place, dans l’établissement, d’une organisation adaptée en cas de risques exceptionnels ;
- collabore à la mise en œuvre de réseaux gérontologiques coordonnés afin d’élaborer une véritable filière de soins
-préside la commission de coordination gériatrique chargée d’organiser l’intervention de l’ensemble des professionnels qui se réunit au minimum deux fois par an. Le médecin coordonnateur informe le représentant légal de l’établissement des difficultés dont il a, le cas échéant, connaissance en particulier concernant le dispositif de permanence des soins.

PROJETS EN COURS
Le développement et le renforcement d’une filière gériatrique complète au CASH de Nanterre ayant été validés par l’Agence Régionale de Santé d’Ile-De-France, le coordonnateur EPHAD-USLD sera chargé de poursuivre le déploiement de cette filière et d’organiser l’accueil à compter de mars 2017 de 40 lits d’USLD supplémentaires.

Le coordonnateur médical participera également à la préparation de la visite de certification en mars 2017.

RELATIONS FONCTIONNELLES
Relations hiérarchiques avec :
Le Directeur de l’établissement
La Direction des Affaires Médicales

Relations fonctionnelles avec :
Chef de pôle de la filière gériatrique
Direction des soins
Direction des ressources humaines pour la gestion du personnel paramédical
Pôle logistique et travaux
Direction des finances

Le médecin coordonnateur joue un rôle d’interface important entre les acteurs de la prise en charge des personnes âgées :
-les tutelles
-la direction
-l’équipe soignante
-les résidents et les familles.

COMPETENCES REQUISES
- Expertise en Gériatrie et gérontologie
- Maîtrise de l’environnement institutionnel et du cadre réglementaire applicable aux EHPAD et aux USLD
- Anticipation et promotion des évolutions dans le champ de la gériatrie
- Maitrise de la gestion de production de soins au quotidien et analyse des modes d’organisation
- Capacité à fédérer les équipes autour des projets, à les accompagner dans le changement, à communiquer, à et à valoriser les compétences gériatriques par un management adapté.

QUALIFICATIONS REQUISES
Diplômes requis Le médecin coordonnateur doit être titulaire d'un diplôme d'études spécialisées complémentaires de gériatrie ou de la capacité de gérontologie ou d'un diplôme d'université de médecin coordonnateur d'établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes ou, à défaut, d'une attestation de formation continue.
Expériences attendues Exercice de la profession de médecin coordonnateur

Conditions

(Pour postuler à cette offre vous devez être titulaire d'un diplôme de médecine)

Personne à contacter
PERSONNES A CONTACTER
- Amandine Papin, Directrice des affaires médicales du CASH de Nanterre, amandine.papin@ch-nanterre.fr, 01 47 69 65 15
- Siam Fenni, Chef du pôle gériatrie, siam.fenni@ch-nanterre.fr, 01 47 69 73 22

Retour à la liste Mémoriser cette offre Postuler en ligne
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer
  • Share
  • Rss

Plan d'accès

Centre d'Accueil et de Soins Hospitaliers CASH

403, avenue de la République
92014 Nanterre
plan d'accès