Offre d'emploi Conseiller/ère médical(e) ou pharmaceutique « Analyste et gestionnaire d’urgences sanitaires, chef de projet retour d’expérience (RETEX) des alertes et crises sanitaires au Centre Opérationnel de Régulation et de Réponse aux Urgences Sanitaires et Sociales » (CORRUSS) - (F/H) -

Offre d'emploi

Offre d'emploi Conseiller/ère médical(e) ou pharmaceutique « Analyste et gestionnaire d’urgences sanitaires, chef de projet retour d’expérience (RETEX) des alertes et crises sanitaires au Centre Opérationnel de Régulation et de Réponse aux Urgences Sanitaires et Sociales » (CORRUSS) - (F/H) -

Annonce déposée le vendredi 19 mai 2017 à 14h34

Détail de l'offre

Poste proposé
Conseiller/ère médical(e) ou pharmaceutique « Analyste et gestionnaire d’urgences sanitaires, chef de projet retour d’expérience (RETEX) des alertes et crises sanitaires au Centre Opérationnel de Régulation et de Réponse aux Urgences Sanitaires et Sociales » (CORRUSS) - (F/H)
Contrat(s)
Mutation, CDI
Descriptif

Emploi-type :
Conseiller médical ou pharmaceutique (SAN-45-A)
Gestionnaire de crise et responsable d’exercices (DEF-70-A)

Corps et grade : MISP ou médecin contractuel ayant une expérience dans le domaine de la veille et de la sécurité sanitaire

Direction : Direction générale de la santé
Sous-direction : Veille et sécurité sanitaire
Bureau : CORRUSS
Sites : Duquesne (14 avenue Duquesne - PARIS 7ème - Métro : Ecole Militaire – St-François Xavier)



Missions de la structure (sous-direction, mission…) (6) :
La direction générale de la santé prépare la politique de santé publique définie à l'article L. 1411-1 et contribue à sa mise en œuvre, en liaison avec les autres directions et services du ministère chargé de la santé et des autres départements ministériels compétents, de leurs services déconcentrés et des établissements ou organismes qui en dépendent.

Missions de la sous-direction :
La sous-direction de la veille et de la sécurité sanitaire élabore la politique de prévention, de surveillance et de gestion des risques liés aux maladies et agents pathogènes émergents et ré-émergents, y compris les risques infectieux associés aux soins, ainsi que la politique de préparation et de gestion des urgences sanitaires. Elle assure la coordination des systèmes de veille et de vigilances sanitaires. Elle coordonne leur mise en œuvre par les autres départements ministériels, les agences sanitaires et les agences régionales de santé. Elle élabore ou participe à l'élaboration des textes législatifs et réglementaires dans ces domaines. Elle contribue à l’élaboration des orientations stratégiques en matière de sécurité sanitaire internationale et à l'élaboration et au suivi des actions et des textes européens et internationaux dans ces domaines.
1° Elle définit les objectifs, indicateurs, mesures et modalités de prévention et de prise en charge des maladies et risques infectieux émergents ou ré-émergents ;
2° Elle définit et veille à la mise en œuvre de la prévention et de la lutte contre les infections à transmission vectorielle ;
3° Elle définit et veille à la mise en œuvre des politiques des maladies associées aux voyages ;
4° Elle participe à la définition des principes et mesures de réduction et de gestion des infections associées aux soins ;
5° Elle définit les orientations stratégiques des systèmes nationaux de veille et de vigilances sanitaires ;
6° Elle élabore et met en œuvre une stratégie de promotion de la déclaration par les professionnels de santé et les patients ;
7° Elle participe à la définition des orientations stratégiques de la veille et de la sécurité sanitaires en région ;
8 ° Elle assure le recueil, l’analyse et l’enregistrement de l’ensemble des signalements d’événements nationaux ou internationaux susceptibles d’appeler en urgence l’intervention du ministère de la santé ;
9° Elle assure le pilotage opérationnel de la réponse aux situations d’urgence et de crise sanitaires et celui des exercices de simulation de crises ;
10° Elle assure la gestion des situations d’urgence ou de crise sanitaires ou à impact sanitaire, et organise les retours d’expérience sur les situations qui le nécessitent ;
11° Elle mobilise l’expertise nécessaire à la connaissance des situations sanitaires exceptionnelles et conçoit la politique de préparation du système de santé, de prévention et de mise en œuvre des mesures de protection des populations ;
12° Elle coordonne la contribution du ministère de la santé à la planification interministérielle en matière de défense ;
13° Elle définit les moyens nécessaires à la protection des populations face à des menaces sanitaires graves, elle conçoit le cadre d’emploi de la réserve sanitaire ;
14° Elle mobilise, pour l’accomplissement de ses missions, les agences de sécurité sanitaire ;
15° Elle participe à l’élaboration des orientations stratégiques en matière de sécurité sanitaire internationale et est le point focal national prévu par le règlement sanitaire international ;
16° Elle constitue le service spécialisé « défense et sécurité sanitaire » du haut fonctionnaire de défense et de sécurité des ministères chargés des affaires sociales.

II. ― La sous direction de la veille et de la sécurité sanitaire comprend :
1° Le bureau des risques émergents et des vigilances ;
2° Le bureau de la préparation aux crises ;
3° Le centre opérationnel de régulation et de réponse aux urgences sanitaires

La sous-direction de la veille et de la sécurité sanitaire compte 35 personnes.

Missions du bureau :
Le centre opérationnel de régulation et de réponse aux urgences sanitaires et sociales (CORRUSS) de la sous-direction VSS du ministère de la Santé constitue le centre opérationnel du ministère en charge de la santé. Le CORRUSS est notamment le point focal pour la réception des signalements et alertes provenant des ARS, des ARS de zone, ainsi que des agences sanitaires. Il est en lien permanent avec les centres opérationnels des autres ministères (intérieur, affaires étrangères, écologie, défense, etc.). De plus, le CORRUSS est identifié comme le point focal national a même de réceptionner tous les signalements internationaux et de communiquer auprès des organisations internationales (OMS, UE…) et d’autres Etats. Chargée d’assurer la gestion des situations d’urgence sanitaire (de l’alerte à la situation sanitaire exceptionnelle), le CORRUSS intervient auprès des ARS en appui au pilotage et à la coordination, en lien avec l’ensemble des partenaires du secteur sanitaire (dont les agences de sécurité sanitaire) et interministériels. Cette activité constitue le niveau opérationnel de base (niveau 1). En cas de situations sanitaires exceptionnelles, elle assure un pilotage de la réponse à la situation considérée en relation (sous les cas de figure) avec la Cellule Interministérielle de Crise, les autres ministères, les agences sanitaires et les ARS et les ARS de zone. Dans ce cadre, une organisation spécifique est mise en place pour permettre une montée en puissance de la réponse, par l’activation de postures opérationnelles évolutives et proportionnées selon deux niveaux : CORRUSS renforcé (niveau 2) : -  ou Centre de crise sanitaire -CCS- (niveau 3) -)  activés selon les évènements considérés et dans laquelle viennent s’agréger les renforts nécessaires à la réponse. Une politique de formation à la gestion des situations sanitaires excpetionnelles est développée par le CORRUSS. De plus, celui-ci a en charge de la politique des exercices de crise.

Effectif du bureau (répartition par catégorie) : 10 agents de catégorie A.

DESCRIPTION DU POSTE

Encadrement : Oui Non

Activités principales :

Analyste :
Lorsqu’il assure la fonction « de responsable analyste », selon un planning pré-établi entre les agents du CORRUSS, le titulaire du poste assure les missions suivantes :
Assurer la veille opérationnelle des systèmes d’alerte nationaux et internationaux,
Analyser les signaux reçus par les acteurs du système de sécurité sanitaire (ARS, agences nationales, centres opérationnels ministériels, OMS…) au regard notamment de leur sensibilité, ou s’assurer de leur analyse dès lors que cette mission a été confiée à un autre agent du CORRUSS,
- Désigner un pilote pour toutes les informations classées en pré-alerte ou alerte, en charge du suivi du dossier jusqu’à sa clôture,
- Evaluer l’opportunité d’une information du directeur général de la santé et du cabinet de la ministre chargée de la santé,
- Coordonner la circulation de l’information entre les acteurs impliqués (autres directions, ministères, agences de sécurité sanitaire, ARS, points focaux nationaux (PFN)…),
- Elaborer et diffuser le bulletin de synthèse du CORRUSS.


Gestionnaire d’urgence sanitaire :
Assure l’analyse médicale des signalements reçus par le CORRUSS et la gestion des alertes sanitaires (maladies transmissibles, infections et accidents associés aux soins, etc.), en lien avec l’analyste.

En cas de situation sanitaire exceptionnelle (SSE), il intègre le CORRUSS renforcé ou le Centre de Crise Sanitaire (selon le type d’évènement, il intègre le poste de synthèse et coordination ou de conseiller technique). Il peut être amené à être le représentant du ministère de la santé au sein de la cellule situation de la Cellule Interministérielle de Crise (CIC).

Activités annexes :
Le titulaire du poste peut également suppléer le responsable de la réunion de sécurité sanitaire en son absence.

Chef de projet « retour d’expérience » :
o Assure la réalisation des retours d’expériences concernant les alertes et les crises sanitaires ;
o Associe les partenaires interministériels, ministériels et les directions du MASS ;
o Développe la politique de RETEX en lien avec les agences régionales de santé et contribue à la valorisation des RETEX ;
o Elabore les plans d’actions issus des RETEX ;
o Réalise un benchmark international sur les RETEX internationaux pouvant bénéficier au CORRUSS ;
o Assure l’interface entre la politique de RETEX et les autres bureaux de la sous-direction.

Partenaires institutionnels :
ARS, DGOS, DGCS, HFDS, ANSP, agences sanitaires, ministère de l’intérieur, ministère des affaires étrangères, OMS, etc.

Spécificités du poste / Contraintes :
• Horaires : le centre opérationnel fonctionne en continu de 9h à 19h du lundi au vendredi (jours ouvrés) : l'organisation du travail en continuité au sein du centre opérationnel est définie entre la hiérarchie et les agents du CORRUSS et selon la répartition des missions prédéfinies.
• Continuité de l’expertise médicale au CORRUSS : les prises de congés doivent être coordonnées avec le conseiller médical du CORRUSS.
• Engagement à participer au dispositif d’astreinte.
• Engagement à demander une habilitation confidentielle défense.
• En cas d’évènement sanitaire majeur, possibilité de mobilisation au-delà des horaires ouvrés ou de rappel.


Compétences requises sur le poste :
E : expert / M : maitrise / A : application / N : notions

Connaissances médicales et associées (E)
- Politiques sanitaires (E)
- Contexte de l’exercice médical et des bonnes pratiques (M)
- Normes juridiques et techniques du domaine médical et pharmaceutique (A)
- Enjeux du secteur (recherche, éthique, sécurité sanitaire…) (E)
- Environnement institutionnel et administratif (A)
- Forte expérience dans la défense-sécurité et la gestion de crises (A)
- Principes et outils de planification (A)

Savoir-faire
- Discerner les enjeux spécifiques, anticiper et prendre des initiatives dans des domaines sensibles et dans l’urgence (E)
- Evaluer des situations complexes (E)
- Avoir une vision anticipatrice (M)
- Planifier à chaud (A)


E - L’agent doit savoir agir dans un contexte complexe, faire preuve de créativité, trouver de nouvelles fonctions, former d’autres agents et être référent dans le domaine
M - L’agent met en œuvre la compétence de manière régulière, peut corriger et améliorer le processus, conseiller les autres agents, optimiser le résultat
A - L’agent doit savoir effectuer, de manière occasionnelle ou régulière, correctement les activités, sous le contrôle d’un autre agent, et savoir repérer les dysfonctionnements
N - L’agent doit disposer de notions de base, de repères généraux sur l’activité ou le processus (vocabulaire de base, principales tâches, connaissance du processus, global…)

Savoir être nécessaire
- savoir faire preuve de réactivité, d’analyse et d’anticipation face aux situations d’urgence (ou de crise) sanitaire
- démontrer des qualités d’écoute
- avoir un bon sens de la communication
- avoir de bonnes capacités rédactionnelles et relationnelles
- être force de proposition
- faire preuve d’initiative et d’autonomie
- capacité d’animation de groupes de travail 
- Disponibilité


FORMATION
Formations prévues dans le cadre de l’adaptation au poste de travail (T1)
1 Gestion de crise

Personne à contacter
M. Thierry PAUX, sous-directeur VSS : 01.40.56.54.79
M. Olivier BRAHIC, chef du CORRUSS : 01.40.56.71.99
M. Piérick BERGERAN, adjoint au chef du CORRUSS : 01.40.56.46.21

Les candidatures se font exclusivement auprès des personnes mentionnées ci-dessus (les candidatures en ligne sur la BIEP ne sont pas prises en compte). Le dossier de candidature doit également être adressé au bureau des ressources humaines et vie au travail de la DGS - dgs-dr1-rh@sante.gouv.fr en précisant en objet le numéro de la fiche de poste à laquelle vous candidatez ainsi que l'intitulé du poste.

Retour à la liste
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer
  • Share
  • Rss